Fantômes et kimonos / samouraïs. Hanshichi mène l'enquête à Edo de Okatomo Kidô



Un recueil d'histoires policières curieuses et sa suite, les ancetres du Rom-Pol,on peut dire tant les codes du genre ont évolués depuis qu'elles ont été écrites.

 Ces romans sont agréablement décalés, dans l'espace, le temps et le style.

L'auteur, Okatomo Kidô (1872-1939) a écrit plus de cent pièces modernes pour le théâtre kabuki, mais est surtout connu comme le fondateur du roman policier à l'époque d'Edo ; S'abreuvant de Doyle, c'est  Sherlock Holmes qui a influencé sa création du personnage de Hanshichi.

Un jeune journaliste très curieux de mystères et d'histoires de fantômes interroge le vieil Hanshichi, qui lui raconte quelques-uns de ses exploits de détective dans le Japon du XIXe siècle. A l'âge de dix-neuf ans, il se distingue pour la première fois dans l'affaire de la Lanterne de pierre, où il peaufine sa méthode de déduction à la Sherlock Holmes.

Beaucoup d'autres mystères suivront, tous élucidés avec le brio et la bonhomie qui le caractérisent.
Mais Hanshichi ne se contente pas de raconter ces histoires de maison  de samouraï hantée, de voleur de kimono, d'incendie, de meurtre, d'esprit vengeur, d'amours clandestines, de moine  corrompu. Il y ajoute force détails sur la vie dans le Japon traditionnel, les croyances, les saisons, les façons de s'habiller, et sur une foule de personnages aux petits métiers divers et variés.

Au travers des enquêtes de Hanshichi, transpire un Japon féodal aux mœurs et coutumes si particulières. Le vieil inspecteur est quelqu’un d’intuitif et lorsqu’on lui raconte des faits extraordinaires, il arrive toujours à trouver une explication logique, à démêler le vrai du faux, le possible de l’impossible. Qui plus est, sa manière pour résoudre les enquêtes est des plus originales pour un représentant de la loi.

 En effet, il sert la justice à sa manière, n’hésitant pas à tromper ses interlocuteurs sur son identité réelle et à jouer des rôles pour débusquer les félons. Toutefois, une fois le ou les coupables démasqué(s), au lieu d’appliquer la loi (l’emprisonnement ou la mort), Hanshichi se montre régulièrement clément et compatissant. L’enquêteur se fait alors moralisateur devant les nobles raisons (l’amour, la fraternité, le besoin …)  qui justifient les actes terribles des coupables qui sont pour la plupart des petites gens.

Dans chaque enquête, on découvre un nouvel aspect de la capitale avec ses us et coutumes, une faune et flore qu’on ne prêterait pas au Japon ou encore des professions qui n’ont plus forcément cours à notre époque et qui appartenaient à ce prestigieux age de l’histoire nippone.

Edo est sur le point de devenir Tokyo et ses traditions ancestrales  vont disparaître pour laisser place à une nouvelle ère de modernité.
Les samouraïs sont désormais des vestiges d’une époque révolue tout comme le folklore mystique peuplé de revenants, esprits, renards et fantômes.
C’est tout cela qui fait le charme de ce livre, on est autant enquêteur au coté d’Hanshichi, personnage charismatique au grand coeur, à essayer de démasquer les éventuels coupables qu’en voyage dans ce Japon féodal à la saveur si particulière.

Ces livres ne sont pas des vrais polars, pas plus documentaires sur les mœurs au temps des samouraïs, mais sont frais et savoureux comme nous le propose souvent les éditions  Picquier, Ca se lit sans modération.
Laissez vous tenter, partez à la découverte d’Edo avec Hanshichi Torimonochô et faites un vrai voyage.

0 commentaires:

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

  © Blogger template Brooklyn by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP