Juge Bao , la série aux éditions Fei

L’histoire est celle d’un grand nom de la culture populaire chinoise, celle de l’incorruptible Juge Bao; personnage historique énormément connu en Chine mais dont les exploits ne sont jamais vraiment parvenu à passer les frontières de l'occident. Les éditions Fei , toute jeune maison d'édition créee par des passionnés de culture chinoise comble cette lacune.
 En temps qu'enquêteur et justicier ,Ce juge fit trembler jusqu’aux nobles se croyant intouchables, il est à la fois Guillaume de Baskerville, frère Cadfaël ou Eliott Ness pour ne citer que ceux-là.

Le premier volume du Juge Bao, fruit de la collaboration du dessinateur chinois Chongrui Nie et du scénariste français Patrick Marty, est disponible en librairie depuis le début de l'année. Le deuxième opus quant à lui vient de paraitre début Avril. La série comptera  a terme neuf volumes au total.

Accompagné par ses assistants et escorté par ses gardes du corps, le renommé Juge Bao parcourt la Chine et s’arrête ici ou là au gré des affaires qui nécessitent les compétences de son tribunal nomade.
La troupe arrive dans une préfecture du Nord-Est de l’Empire et ils y découvrent une population sous le joug d’un groupe de notables corrompus, menés par un jeune homme à l’ambition dévorante.  Ayant su s’attirer les bonnes grâces d’un préfet aveuglé par son rêve de construire une cité nouvelle, ce dernier est prêt à tout pour s’enrichir et accéder aux plus hautes sphères du pouvoir.
Chantages, menaces et meurtres s’abattent sur les populations que le criminel aux dents longues et ses complices de notables s’emploient à expulser des bas quartiers pour y spéculer et y réaliser des plus values astronomiques. Pour parfaire cette combine bien rodée, ils bénéficient de la complicité du magistrat local qui emprisonne arbitrairement quiconque se met en travers de leur route.
C’est dans un de ces cachots que croupit un autre jeune homme dont l’avenir brillant s’est brutalement obscurci trois ans plus tôt, et qui attend d’être mis à mort pour un crime qu’il dit n’avoir pas commis… Bao est appelé au chevet d’une mourante qui lui raconte l’histoire de son fils, Chao Dong, emprisonné à tort et pour qui la sentence ultime n’a été jusque là repoussée que par des pots de vin que consentait à verser la vieille femme qui n’allait bientôt plus pouvoir le faire, une fois décédée...

Juge Bao va promettre de tirer l’affaire au clair. Réussissant par un stratagème bien préparé à approcher dans se cellule l’homme à innocenter, il va obtenir de lui des indices qui lui permettront de trouver des pistes à suivre dans cette affaire où corruption, meurtres, ambition et enrichissement personnels de notables locaux seront au programme...

Si elle est dessinée par un auteur chinois, elle est, c’est à noter, scénarisée par un Français pur souche, Patrick Marty. La série paraît dans un format italien ( c'est a dire demi A4 horizontale) donnant comme première impression que la lecture sera rapide ; impression fausse, vous en ferez l’expérience !

Cette série a toutes les qualités pour fidéliser les lecteurs ; le dessin réaliste y est de qualité,aussi fouillé qu'une véritable lithographie.
Le dessin de Chongrui Nie (La belle du temple hanté, éditions Xiao Pan) est vraiment d’excellente qualité. En noir et blanc, il tire sa force de la maîtrise que montre l’auteur à faire cohabiter des zones noircies par l’encre (dessinées classiquement, dira-t-on) avec d’autres zones, encrées puis ayant subi ensuite le grattage, voyant ainsi réapparaître le blanc de la feuille.C’est superbe, et les a priori qu’auront peut-être ceux qui n’apprécient que la BD franco-Belge s’estomperont forcément devant le rendu final de ces planches.

C'est aussi un polar exotique comme je les aime , et surtout l'histoire repose sur des faits historiques réels...Ce n'est pas sans rappeler les romans des soeurs Tran Nhut( le temple de la grue écarlate , la poudre noire de maître Hu, que je conseille fortement aux amoureux de policiers historiques. Ca et là évolue des personnages aux caractères entiers et plein de justesse et ou le pittoresque rencontre poésie et sagesse gràce à une écriture riche et vraie.

Un grand bravo aux auteurs et aux toutes jeunes et bien inspirées éditions Fei





Planches choisies :

0 commentaires:

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

  © Blogger template Brooklyn by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP