Intime Pulsion de Minette Walters



Acid Row est le surnom cruel de Bassindale Row, un groupe d' immeubles HLM de banlieue , une "barre" d' ensembles de logements sociaux comme il en existe partout à la périphérie des grandes villes de Grande Bretagne comme d'ailleurs à travers le monde.
Il est rempli de familles monoparentales à faible revenu, de chômeurs, d' immigrés , d' infirmes et de personnes âgées. Mais Acid Row est une cité qui abrite aussi son lot de  jeunes désoeuvrés ou la faible alphabétisation, la consommation endémique de drogue et d'alcool cotoyent une violence banalisée , faite de menaces, rackett, vandalisme et autres crimes et qui font le quotidien de cette misère sociale.
Acid Row est aussi un désastre architectural qui est en latence d' une catastrophe à venir. Mal conçu avec seulement quatre entrées et sorties de secours qui lorsqu'elle  sont bloqués piègent les uns à l'intérieur , et les autres à l'extérieur. Un catalyseur pour un émeute à grande échelle et trois personnes mourront et des centaines seront blessés.

Ce catalyseur c' est un pédophile dont la police pense qu'il est une menace minime pour la communauté et qui est relogé dans ce quartier sans concertation avec ses habitants. En Angleterre, ces criminels ne sont pas coupés du monde. Chaque semaine, un groupe de travailleurs sociaux a la lourde tâche de veiller sur eux,  vérifier leur bien-être et leur prodigue des conseils.
Et un jour, c'est justement un de ces travailleurs qui évente ce secret. Cet agent aigri s'occupe de Mélanie, une mère célibataire enceinte d'un quatrième enfant, qui n'est pas exactement l' image de la mère parfaite . Dans un moment de rage, le travailleur social, menace et présage que les enfants, livrés a eux-mêmes dans la journée , soit les cibles de ce voisin pédophile . Melanie choqué , en informera le comité de quartier pour organiser une manifestation.
Quand une fillette de dix ans est portée disparue, la situation devient explosive. Les gangs d'adolescents s'en mélent et la violence prend le pas sur la raison ; barricadant les entrées et empèchant la police de prendre le relais. La foule mènera sa propre recherche de la petite fille, ce qui donnera un dénouement surprenant.

Ce huitième roman de Minette Walters aborde de front un problème contemporain qui est celui du relogement des pédophiles. Ecrit aprés l' Affaire Sarah Payne , jeune fille assassinée par un pédophile récidiviste qui a bouleversé le royaume-uni et suscité émoi puis la controverse sur la responsabilité des services sociaux. La presse s 'était  alors relayé pour établir une liste des noms et adresses des pédophiles reconnus sur le territoire anglais. Walters utilise ce phénomène comme intrigue de ce roman.

Intime Pulsion est un roman dur qui aborde un sujet terrible.Incisif , sombre et sociologiquement inquiétant. Il pose quelques questions difficiles sur la société moderne. Est-il sage de faire cohabiter tous les «perdants» de notre société dans le même lotissement ? Qu'en est-il de ceux que nous ne voulons pas ? Est ce que le noms de tous les délinquants sexuels doivent être rendus publics, ainsi que leurs adresses? Ou va donc  le droit à la vie privée? Et ce que l'autodéfense est la solution contre ceux que la communauté croit être des criminels? Et est-ce toujours justifié?

Ce livre porte un regard sur nous même.
Minette Walters explore aussi l'origine du mouvement de foule. Elle commence par la fin indiquant le résultat de ce qui s'est passé, sans donner trop de détails. Lorsque l'histoire progresse et conduit à l' émeute et aux événements qui en découlent, il y a un tableau plus complet. Tout le monde dans Acid Row est convaincu du bien-fondé de l'acte . En colère contre eux-mêmes et la société, ils ont  la parfaite excuse pour frapper et déclencher cette chasse aux sorcières. Walters expose l'étroitesse d'esprit de certains individus et leur hypocrisie. Rien n'est hors-limites.

Au prime abord les personnages sont sympathique, exception faite d' un ex-détenu noir qui deviendra héros malgré lui . Au début, il n' y a pas vraiment de personnages qui se détachent des autres.Seuls évoluent les agitateurs de foule et ceux qui , par peur , restent blottis dans leurs foyers. Les haines enfouies et les ressentiments transparaissent petit à petit, indiciblement jusqu'à atteindre leur paroxisme.Personne n'en sortira grandi.
Ce livre montre aussi ce qui se passe dans une société socialement  fermée. Ces habitants craignent l'extérieur, envient, ou en veulent aux autres. A l'inverse , les intervenants , travailleurs sociaux, auxiliaires de santé , policiers, méprisés et craints , ne laisse, eux mêmes aucun sur leur ressentiment et ce sentiment de mépris nourri la paranoïa des habitants.

Une fois de plus, Minette Walters a réussi à écrire un roman captivant et vrai. Dès la première page votre attention est capté et  jamais ne sera lâché. Mais plutôt que d'écrire un thriller traditionnel, elle a choisi d'écrire un roman aussi authentique que possible qui aborde les questions sociales sans fioritures. Pour cette raison, le livre peut ne pas plaire à certains mais Walters a créé un mélange intéressant de personnages, en combinant plusieurs narrateurs et leurs points de vue; en juxtaposant rapports de police et  articles de journaux, et relate ainsi un fait divers sordide et non une fiction romanesque.
Je recommande à tous un des meilleurs livres que j'ai lu l'année dernière.

0 commentaires:

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

  © Blogger template Brooklyn by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP