L'homme aux cercles bleus de Fred Vargas


Encore un auteur sur lequel on ne peut que s'attarder.Pour ma part ,j'ai tout dévoré d'elle.
J'avais par hasard et je ne sais plus comment , mis la main sur "Part vite et reviens tard" que j'ai avalé d'une traite.....pour finir par démarrer toute sa bibliographie

Fred Vargas , pseudonyme sous lequel une Archélogue renommée, chercheur au Cnrs et spécialiste du Moyen-age en référence à Maria Vargas,rôle que tenait Ava Gardner dans le film de Joseph Mankiewicz La comtesse aux pieds nus....Rien que ça!!!
Fred Vargas met en scène des personnages qui ont en commun d'être un peu décalés, doux rêveurs, et surtout humains .Le plus célèbre étant certainement le singulier commissaire Jean-Baptiste Adamsberg - dont c'est la première apparition dans L'homme aux cercles bleus

Depuis quatre mois, cette phrase accompagne des cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de Paris. Au centre de ces cercles, prisonniers, un débris, un déchet, un objet perdu : trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon... Jusqu'au jour ou l'on y retrouve le cadavre d'une jeune femme



Rêveur, s'habillant n'importe comment, toujours en retard, mais doué d'une intuition remarquable, Adamsberg résout l'enquête on ne sait comment, tout en faisant de petits croquis de feuilles d'arbres.
L' histoire comme dans les autres romans est toujours un peu alambiquée et les méthodes de résolution pour le moins irréalistes. Il n'en reste pas moins qu'on lis l'enquête jusqu'au bout. La curiosité est toujours la plus forte !

Les personnages qui peuplent ses livres sont aussi anarchistes et lunaires que savants et sont tous plus ou moins atypiques et attachants : le commissaire Adamsberg qui semble légèrement détaché de la réalité, l'océanographe,Mathilde, dont le passe temps préféré est de suivre les gens dans la rue pour les observer, l'aveugle aigri mais au bon fond, l'inspecteur Danglard et son petit faible pour le vin blanc... tous participent à créer une ambiance à la fois loufoque et attachante à ce livre.

Et surtout , Vargas sait conter avec un humour décalé bien à elle , des histoires toutes droite sorties d'un imaginaire libéré et débridée.

Un excellent livre, où ce qui compte le plus, ce n'est pas vraiment l'intrigue policière, mais bien les personnages et leur bizarre caractère, leurs dialogues tordus mais drôles.
Une écriture à dix milles lieues des polars classiques, se rapprochant des polars-qui-ne-se-prennent-pas-au-sérieux, type Le Poulpe.
Je ne peux que m'agenouiller devant cette romancière qui nous offre à chaque roman un véritable coup de maître, alambiqué ,certes , mais tellement savoureux !!!!

0 commentaires:

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

Ma liste de blogs

  © Blogger template Brooklyn by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP